English Version, click here!

Peut-on dire aujourd’hui que le Mexique est un pays dangereux rongé par la violence ?

J’insiste sur l’importance de ne pas dramatiser et caricaturer la situation que connaît le Mexique. Si certaines zones, comme le nord du Mexique, sont très touchées par la violence, d’autres ne le sont que très peu voir pas du tout. Comme vous le savez, la violence, qui fait la une des journaux, est liée au trafic de drogue, les cartels se disputent le passage de la cocaïne vers les états-unis.

Seuls les journaux nous donnent preuve que ce fléau existe au Mexique. Au quotidien, en vivant à Playa del Carmen, nous sommes loin mais vraiment très loin d’avoir un sentiment d’insécurité. La raison est très simple, à Playa del Carmen et aux alentours, la petite délinquance n’existe pas, vous savez, celle qui traine dans la rue et qui pourrit le quotidien de bon nombre de gens.

D’autre part, tous les Mexicains vivant à Playa del Carmen, sont des personnes qui travaillent et qui n’on pas le choix de faire autrement. Premièrement, il n’y a aucune aide gouvernemental pour les assistés et deuxièmement, l’état du Quintana Roo, ou se trouve Playa del Carmen, est l’état le plus chers du Mexique, 5 fois plus chers que tous les autres états, pour vous dire que si les Mexicains veulent y rester et pouvoir encore manger, ils ont intérêt à bosser !

Aussi, le Quintana Roo représente à lui tout seul, le 3è revenu du Mexique grâce au tourisme. Tout est fait pour que le climat général soit positif et il est ! En plus de la police omniprésente à Playa del Carmen, il existe aussi une police touristique.

L’ambiance est vraiment détendue et agréable, on peut marcher n’importe où, sans se faire importuner et les mexicains ne sont pas agressifs pour un sous, ils font preuve d’une chaleur humaine étonnante.